Expédition Vegan Home : La salle de bain

ob_f02cf8_o-perturbateurs-endocriniens-produits

Deuxième volet de la série « je fais disparaître toute trace de produits animaux de mon appart ». Et pas des moindres !

Dans la lignée de ce que j’avais commencé dans ma cuisine (concernant la nourriture), je me suis ensuite attaquée à la pièce où je passe beaucoup, beaucoup de temps. Une vraie fille. (Encore que ça n’aie plus tellement de sens de dire ça de nos jours, Amoureux commence à y passer de plus en plus de temps lui aussi, allons y que je m’occupe de ma barbe, de ma peau et de mes cheveux !)

Je me suis donc intéressée de plus près à ce que pouvaient dire les étiquettes des (nombreux) produits de beauté que j’utilise au quotidien. Euh… Y’en a beaucoup, quand même, des animaux dans ma salle de bain. Ca, plus l’absence de mention précisant que ces produits n’ont pas en plus été testés sur eux. Si je devais compter, il ne me resterait plus grand chose. (Une vérification plus poussée s’imposera plus tard.)

C’est là que je me suis rendue compte que si je voulais éliminer tous les produits animaux de ma salle de bain, ça allait me demander temps, argent, et surtout, ça allait entraîner un énorme changement, ayant l’habitude de certaines marque que j’achetais sans trop y penser, surtout parce que je les trouve efficaces. Mais je ne suis pas prête du tout à concéder que des animaux aient souffert pour que je puisse me faire belle. No way.

J’ai donc décidé de passer aux produits vegan & cruelty free. Si on y pense, c’est principalement des actifs naturels qui viennent de plantes, à tout le moins ils ne contiennent aucun actif d’origine animale, donc à mon sens ils sont mille fois mieux que les produits de beauté « communs » où on ne sait pas ce qu’il y a dedans. Parce que les étiquettes en latin, bon. Je sais que c’est la norme, mais ça reste quand même assez inaccessible comme langage. Et pourtant, j’en ai fait, du latin. Enfin, j’ai essayé.

Pour vous faire un exemple, j’ai pris 5 produits que j’utilise tous les jours, ou presque.
– D’abord, mon démaquillant. Je regarde l’étiquette, « aqua », parfait, vegan; une suite de mots étranges avec des chiffres, bon pourquoi pas, je vérifierai plus tard; « hydrogenated castor oil » gnééé? De l’huile de castor? Après vérification, pas du tout, c’est de l’huile de ricin, ça provient d’une plante. Ok. Et là, petit hic : je lis « Glycerin ». Dacodac, je vérifie, polyol blablabla origine végétale/synthétique/animale. Ah. Flûte. Dans le doute, salut démaquillant.
– Ensuite, mon shampooing. « Aqua », nickel, toujours vegan; chiffres – mots bizarres; « hydrolized silk ». Soie, animal, au revoir shampooing.
– Le déodorant, RAS, retour de l’huile de castor et de nombreux actifs qui m’ont l’air sympathiques, mais au moins il est sans animaux. Cool. Je garde !
– Mon nettoyant pour la peau, un machin trois en un qui te décape l’épiderme, compo à base de végétaux et de cailloux divers, je garde.
– Mon petit dentifrice. Alors là, must du must, y’a même pas de compo sur le tube. Bon. Elle devait sûrement être écrite dans l’emballage, mais je ne l’ai plus. Il n’y a qu’une mention, « contient du fluorure de sodium ». Ok ok, mais quoi d’autre ? Petit tour sur le site de la marque. RAS, les machins synthétiques habituels, ça va je conserve.

Au final, le bilan n’est pas si dramatique que ça, à part quelques actifs d’origine animale, pour mon test je garde 3 produits sur 5. Pas trop pire. Maintenant, je vais gentiment aller m’attaquer au reste de mes produits de beauté, rassurez vous je ne vais absolument pas vous rendre compte de tout ce que je garde/je jette, sinon on en a pour la nuit.

Après détour sur l’internet, je m’aperçois qu’il existe des sites où sont référencées les marques dont les produits sont vegan. J’aurai du commencer par là, mais c’est tout moi ça, faire les choses à l’envers. Au moins j’aurai appris que certains actifs dans mes produits de beauté sont un peu limites, mais c’est une autre histoire.

Pour conclure, après tout ce tri, je vais devoir remplacer pas mal de tout ce que j’utilise déjà comme produits. Je vais le faire petit à petit, n’ayant pas un budget faramineux. Toujours dans mon optique de ne pas gaspiller, je vais terminer les produits qui sont déjà entamés, donner le reste à ma maman, et commencer ma découverte des produits de beauté vegan dont je me servirai dans un futur proche. Un nouveau monde s’ouvre à moi 🙂

ob_1a4868_giphy-3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s