Expérience capillaire : Le tie and dye au naturel avec un masque éclaircissant 🌺♥️ – Part 1

img_2695

Bonjour mes licornes ❤

Aujourd’hui, je me suis lancée dans une nouvelle de mes nombreuses aventures capillaires ! Je sens le printemps qui arrive à grand pas, il fait moins froid dehors, j’ai envie de couleur, par conséquent aussi dans mes cheveux 🙂

Mes cheveux et moi, c’est une grande histoire, et pas toujours d’amour. Je vous fais un bref historique capillaire, pour que vous sachiez de quoi je vous parle !

Cette histoire est un peu longue, pardon, je sais que je ne vous ai pas habitués au racontage de vie mes doudous haha 🙂 Mais pour que vous compreniez bien où je veux en venir, il va falloir commencer depuis le début ❤

Sans titre-5.jpg

hcIl y a deux ans, j’ai servi de modèle à ma sœur pour son CAP de coiffure. J’ai eu les cheveux coupés courts, un carré plongeant qui remontait bien dans la nuque. Moi qui ai toujours eu les cheveux longs, ce fut un peu compliqué le mot est faible pour me faire à cette coupe (qui était très jolie, hein, elle ne me correspondait juste pas du tout).

J’ai donc décidé, puisque mes cheveux repartaient de presque zéro (non, je n’exagère pas, je souffre encore du traumatisme coiffeur), de passer à une routine plus naturelle, et d’en profiter pour apprendre à prendre soin d’eux, à les rendre beaux et surtout à les maintenir en bon état. Et je dois dire que c’est une belle réussite 🙂 (ma modestie revient !)

En parallèle, j’en ai aussi profité pour chercher une couleur qui me correspondait mieux. J’aime beaucoup mes cheveux foncés, mais comme je n’utilise maintenant plus que des produits vegans et CF, adieu les colorations chimiques dont j’avais l’habitude. Puis, au fil de ma réflexion, j’ai eu envie d’un peu de chaleur et de changement dans mes cheveux 🙂

Je leur ai fait subir pas mal de couleurs, du roux au rouge, en passant par le tie and dye rose (enfin, la tentative ratée, puisque le rose n’a pas pris, je ressemblais à Sheldon avec mes cheveux tricolores blonds roux et noir… Je vous passe les détails). Ceci dit, j’avais aimé le principe du tie and dye, c’était sympa, en théorie. Mais ceci, c’était sans compter sur mon incessante envie de changement dans mes cheveux.

Il y a 3 ans, j’ai fait du henné. Oui oui. J’avais des colos chimiques dans les cheveux, j’ai attendu quelques mois pour bien que ça dégorge, puis un jour j’ai craqué et j’ai acheté du henné sur Aroma Zone (je vous prépare un petit article sur le sujet d’ailleurs, pour très bientôt). Et en avant la galère. J’aimais beaucoup, sauf qu’un jour ça m’a gonflée de passer 8heures avec du henné sur la tête sans pouvoir bouger. Et le rinçage, on en parle ? Bref, ça n’a pas duré. Je n’en ai plus fait pendant longtemps, puis le CAP de ma soeur est arrivé, et s’ensuivit mon retour au naturel, que j’ai voulu moins compliqué.

Du coup, quand j’ai essayé de me faire le fameux tie and dye cité plus haut, quelques mois plus tard, mes cheveux n’ont pas décoloré blonds comme tous les cheveux auraient fait, non, ils ont décoloré orange carotte. Dommage. J’ai du refaire du foncé pour cacher la catastrophe. Et voilà où j’en suis aujourd’hui 🙂 Avec des cheveux qui ont des couches et des couches de couleur dessus, dont du roux flamboyant (merci le henné) et du noir charbonneux un peu partout. Sympa hein.

Ah, et j’ai oublié de mentionner ma frange,  (encore une autre de mes idées de génie) (non) qui est actuellement en train de repousser. Elle m’arrive maintenant au dessous du menton, je ne sais plus du tout quoi en faire, du coup je l’attache comme je peux et surtout pas devant mes yeux. Je ne sais pas ce qui m’a (encore) pris (pour la 5ème fois) de me couper une frange, je ne me souviens jamais assez la galère que c’est pour la faire repousser et s’en sortir avec une coupe pas trop chelou.

Tout ça pour vous dire que vous risquez de voir passer pas mal de changements dans mes couleurs de cheveux, c’est tout à fait normal ! Et là, avec le printemps qui arrive, j’ai envie d’un peu de pimp dans ma chevelure de licorne à paillettes 🙂

J’ai donc décidé de me pimper les cheveux au naturel, et de vous faire un petit compte rendu de toutes mes expériences capillaires. Ça vous dit ? Et vous verrez, elles sont fort nombreuses et diverses. Je vous propose donc de me suivre dans ma première aventure capillaire en votre compagnie, le tie and dye au masque éclaircissant !

Comme il s’agit d’une expérience en cours, je ne vous rendrai pas mon résultat final tout de suite. J’ai lu que ça pouvait être un peu long avant de voir des différences notables, si ça fonctionne (je croise les doigts pour que oui !). Je vous rendrai compte de temps en temps dans des articles pour que vous puissiez suivre l’évolution en même temps que moi 🙂 je vous mettrai bien sûr des photos, comme toujours !

Sans titre-5.jpg

Matériel

img_2692

1 pinceau
J’utilise personnellement un pinceau destiné à l’origine au soin visage, mais je trouve qu’il va bien à cet usage, puisqu’il est fin et se glisse bien dans les cheveux. En plus, il est facile à manier, et il est très précis. Comme je souhaite obtenir un tie and dye, je ne veux pas de démarcation 🙂

1 bol pour le mélange
Je garde un bol réservé à cet usage, comme j’utilise des huiles essentielles, je préfère ne pas utiliser le bol ensuite pour faire de la cuisine 🙂

1 ou 2 serviettes chaudes
Pour enrouler les cheveux quand le masque pose, une charlotte en plus ou alors une autre serviette ne sont pas en trop, le masque à tendance à couler au bout d’un moment surtout si vous avez utilisé du lait de coco.

2 pinces
Pour faire tenir les serviette ensuite 🙂

Quels produits je vais utiliser ? 

Après de longues recherches, j’ai établi qu’il me faudrait les ingrédients suivants pour me préparer un masque éclaircissant pas agressif, et je l’espère efficace !

Crème de coco

img_2701
Vous pouvez également prendre du lait de coco, si vous n’avez que ça sous la main. Je trouve cependant que la crème est plus facile à appliquer de par sa consistance 🙂 Mais l’effet sera strictement le même. J’ai essayé avec les deux, je n’ai constaté aucune différence mis à part la facilité d’application !

J’ai lu qu’il était mieux d’utiliser une crème ou un lait de coco qui contiennent le plus possible de coco, pour maximiser les effets. J’utilise personnellement du lait de coco bio, acheté à La vie claire, avec quelque chose comme 99 % de coco, il me semble.

Le lait de coco est connu pour faire dégorger les couleurs, même les couleurs chimiques. Il possède sensiblement les mêmes propriétés que l’huile de coco. Attention cependant, s’il n’est pas couplé avec une huile végétale, il peut avoir un effet asséchant pour la fibre capillaire.

Retrouvez ici mon article sur l’huile de coco

Huile de pépins de raisin

img_2700
L’huile de pépins de raisin est connue pour son potentiel nourrissant et protecteur sur les cheveux (surtout les cheveux fins et abîmés).

Cannelle
J’ai lu partout que la cannelle possède des propriétés éclaircissantes qui fonctionnent très bien sur les cheveux bruns (comme la camomille sur les cheveux blonds).
Attention, la cannelle peut être irritante pour le cuir chevelu, je l’utilise uniquement sur les longueurs et les pointes 🙂

Inuline

img_2697
L’inuline est un actif qu’on trouve généralement dans les produits hydratants et adoucissants pour la peau et pour les cheveux. C’est un actif qui aide à lisser la fibre capillaire. Il ne se dissout toutefois pas dans l’huile, c’est pourquoi je le mélange avant avec le lait de coco.

Huiles essentielles

img_2702
Si mes cheveux en ont besoin, j’utilise quelques gouttes d’huile essentielle, en fonction de ce que je veux leur apporter 🙂

Retrouvez ici mon article sur les précautions d’utilisation des huiles essentielles 🙂 –

Ma recette 

Je vous ai mis les proportions que j’ai utilisé en fonction de ce que j’avais, c’est à dire une grosse boîte de lait de coco. J’en ai eu donc pour deux applications, largement.
Cette recette est susceptible de changer dans le prochain récap’ 🙂

Pour réaliser mon masque éclaircissant, j’utilise :
(Pour une seule application)

1 briquette de lait de coco (environ 200ml)
1 cuillère à soupe d’inuline
1 cuillère à soupe d’huile de pépins de raisin
4 gouttes d’huile essentielle de lavande (principalement pour cacher l’odeur de cannelle)
2 cuillères à soupe de cannelle

Je commence par verser le lait ou la crème de coco dans un petit bol, je dissous l’inuline avec le lait, puis j’ajoute la cannelle. J’ajoute enfin l’huile végétale, puis les huiles essentielles si besoin.

Je fais bien attention à conserver le lait ou la crème de coco ouverte en la filmant et en la plaçant au frigo 🙂 Puis je me refais cette recette pour la deuxième application !

A quelle fréquence j’applique le masque ?

Là, j’ai un peu décidé en fonction du produit. Je m’explique : j’ai acheté, pour ma toute première expérience, une brique de lait de coco qui était assez grosse (je ne me souviens plus exactement, mais il devait y avoir quelque chose comme 250ml de crème de coco). J’ai donc défini ma routine en fonction du produit : comme je n’ai pas tout utilisé d’un seul coup, et que ça se conserve au frigo mais pas plus de 2 ou 3 jours (à ce que j’ai pu trouver sur le net), j’ai décidé de me faire deux applications par semaines, pendant un mois de cure intensive. Je ferai le point avec vous à la fin de cette cure, et je verrai s’il y a eu des effets probants, et si je continue ou pas cette petite expérience !

Pour le lavage de cheveux, comme je n’applique que sur les longueurs et les racines, je lave simplement les longueurs à l’après shampoing le premier jour de l’application, je ne touche pas aux racines, puis je me lave les cheveux normalement à la deuxième application 🙂

Et entre deux applications, je me fais des bains d’huile de coco, pour contrebalancer l’effet potentiellement asséchant du masque éclaircissant (je fais super attention avec les produits que je mets dedans pour ne pas que mes cheveux en souffrent, mais ça reste une légère agression de la fibre capillaire, et hors de question que mes cheveux s’abîment encore).

Application sur mes cheveux

22 Février 2017 
1ère application

J’ai préparé la recette, puis appliqué au pinceau dans mes cheveux. La texture était facile à appliquer, aucun souci. Ça sentait super fort la cannelle par contre, c’est un peu écœurant.

J’ai enroulé mes cheveux dans une serviette chaude, puis j’ai laissé poser 2heures.
J’ai dû m’approcher trop près de mon cuir chevelu derrière, parce que la cannelle me gratte horriblement 🙂

Au rinçage, ce fût compliqué. Super long à rincer, j’ai fait un seul après shampoing mais j’aurai dû en faire deux, il restait de la cannelle partout dans mes cheveux. J’avais l’impression d’avoir les cheveux secs, mais au séchage pas du tout, ils étaient doux et j’avais beaucoup de volume sur les pointes surtout.

Côté couleur, je n’ai pas vu de changement flagrant, mais je m’y attendais un peu. J’ai lu que les résultats pouvaient mettre plusieurs semaines à arriver, et encore plus sur mes cheveux tout charbonneux, il y a beaucoup de couches de colorations chimiques à enlever. En tout cas, le point positif, c’est que mes cheveux n’en ont pas souffert.

25 Février 2017
2ème application

Cette fois ci, j’ai rajouté une cuillère d’huile de pépins de raisin au masque, pour essayer d’obtenir un effet soin plus poussé, mais j’aurai mieux fait de m’abstenir. Tout ce que j’ai récolté, c’est une texture trop pénible à appliquer, que je voulais laisser poser plus longtemps que la dernière fois, sauf que même avec deux serviettes dans les cheveux pour éviter que ça coule, ben ça coule quand même. Du coup j’ai laissé à peine 2 heures là aussi.

C’était beaucoup plus facile à rincer ceci dit, même s’il m’est resté un peu de cannelle dans les cheveux. Au séchage, toujours pareil, mes cheveux sont doux, pas abîmés, et je ne vois aucune différence flagrante dans la couleur. Je pense que je vais changer légèrement la recette pour la prochaine fois, ajouter des ingrédients par exemple 🙂

Des résultats ?

Très sincèrement, pour l’instant, le changement ne saute pas aux yeux. Ceci dit, quand je passe au soleil,  j’ai l’impression que mes pointes et mes longueurs sont plus flamboyantes que d’habitude. Bon, j’ai déjà de sacrés reflets roux / rouges, mais tout de même, j’ai l’impression qu’ils ressortent légèrement plus. Ou alors je me fais des idées et il ne se passe rien du tout 🙂 Je pense qu’on verra le résultat plus tard !

Sans titre-5.jpg

Et voilà mes licornes, c’est tout pour aujourd’hui !
J’espère que suivre cette expérience capillaire va vous enthousiasmer autant que moi 🙂

En attendant le prochain article récapitulatif de tout ça (qui sera un peu moins long, promis !) je vous ferai des updates régulières sur Facebook si je constate une amélioration.

N’hésitez pas à réagir dans les commentaires pour me dire si vous avez déjà tenté cette expérience, et quels ont été vos résultats ❤

Je vous rappelle que c’est une recette en cours de test, si vous voulez la tester vous aussi, je vous conseille d’attendre la fin de mes articles sur le sujet pour que je vous dise si ça a fonctionné. Si vous êtes trop impatients, vérifiez bien que vous ne faîtes pas de réaction allergique à l’un des composants du masque, on ne sait jamais 🙂

Je vous souhaite une belle fin de journée mes doudous à paillettes, et on se retrouve donc Jeudi avec une nouvelle vidéo ! D’ici là, prenez bien soin de vous et restez au chaud, avec ce temps tout pluvieux. Vivement le printemps !

Bisous Paillettes :3
❤ LOVE ❤

2 réflexions sur “Expérience capillaire : Le tie and dye au naturel avec un masque éclaircissant 🌺♥️ – Part 1

  1. Je crois que les filles et leurs cheveux c’est une histoire d’amour/de haine qui ne cessera jamais 🙂 un peu comme la guerre entre les VG et les vegans :p moi aussi j’ai une loooooongue histoire capillaire vieille comme la guerre ! Moi j’ai une affreuse touffe impossible à discipliner… mes cheveux sont genre hyper épais, tellement que quand les insectes ont le malheur d’y rentrer dedans, ils s’y perdent et ne ressortent jamais, et en plus « ondulés-frisés » en mode perruque de Louis XIV ! Au collège, on me surnommait « la sorcière » à cause de ça… et j’ai jamais su les coiffer, donc je me contentais de les attacher à l’aide d’une pince à cheveux. Côté teinte, quand j’étais ado, j’ai enchainé les couleurs rouges jusqu’à en saturer puis pendant mes études j’ai tout masqué derrière du noir corbeau… arrivée à la fin de mes études, j’ai arrêté la maltraitance et me suis promis de ne plus les teindre, j’ai également tenté la frange que je lissais au quotidien et le carré plongeant frisé, et c’était top, j’étais fan de cet assemblage ! Malheureusement un accouchement plus tard, mes cheveux n’ont plus de forme, sont encore plus épais qu’avant et surtout, je ne supporte plus la frange qui accentue mes cernes de jeune maman ! D’où ma nouvelle routine à trouver…et à ne plus lacher !

    Aimé par 1 personne

    • Courage, je sais que les histoires de cheveux c’est souvent les plus douloureuses haha ❤ T'en fais pas, tu vas bien finir par trouver une routine qui leur va bien et qui les rends beaux ! Essaie l'huile de coco 😀 ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s